mardi 26 mars 2013

« Environnement à Deuil-La-Barre – Enjeux et stratégies » CR soirée débat du 21 février 2013

« Environnement à Deuil-La-Barre – Enjeux et stratégies »

Environ 25 personnes sont accueillies chez Marie PENICAUD, qui, en qualité de présidente provisoire, a présenté l’association CHANGER DEUIL.

Première partie :

Alain PARANT a présenté la démarche environnementale de la commune en s’appuyant sur son Agenda 21. La première phase a été d’expliquer ce qu’est un Agenda 21 : « c’est une démarche qui fait appel à l’intelligence collective pour coordonner des actions autour de finalités précises à court, moyen et long terme (…) en affectant, à chaque action, un pilote, des partenaires, un échéancier, des moyens financiers et humains » (définition du réseau des agences régionales de l’énergie et de
l’environnement). C’est sur ces principes de management de projet et de démarche participative que l’association devra fonctionner.

Daniel BOULAIN a fait remarquer que la méthode d’élaboration des 10 engagements et des 62 actions était floue, malgré l’appui de 2 cabinets de conseil différents. Le point d’étape réalisé plus d’un an et demi après son lancement n’évaluait que le quantitatif, pas le qualitatif. L’agenda 21 à Deuil est une mosaïque de projets que personne ne s’est approprié du fait d’une concertation insuffisante.

Adelaïde PIAZZI a expliqué comment la municipalité de Montmorency a repris le principe de ses démarches participatives, entre autres, pour la révision de son Plan Local d’Urbanisme (PLU). Elle nous fait part de cette expérience et prévient que construire un vrai espace de dialogue nécessite beaucoup de temps et d’énergie. La démarche participative peut devenir contreproductive si les attentes et espérances ne sont pas au rendez-vous. D’où la nécessité de démontrer l’efficacité. En conclusion, Elle rappelle que ces conseils de quartier crédibilisent la mission d'élu mais qu’ils ne peuvent être que le socle, il faut aussi des ateliers de travail.

Deuxième partie :

Alain a repris la parole pour inviter les participants à réfléchir et faire des propositions sur 2 des 10 engagements de l’Agenda 21 de Deuil-La Barre:

Engagement n° 1. Réduire les consommations d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre de la ville pour faire de la commune un exemple de l’éco-responsabilité en diminuant de 20 % toutes les consommations d’ici 2020. Cet engagement concerne essentiellement les services municipaux. Leur impact financier à court et moyen terme mérite d'être approfondi. L'exemplarité et la recherche d'économie ont une image positive pour le citoyen-contribuable. Ensuite, chacune des 10 actions de cet engagement ont été analysés et débattus, avec pour certains des propositions plus concrètes.

Engagement n° 9
: Répondre aux besoins de cohésion sociale et favoriser les actions en faveur de la santé pour adapter les politiques publiques aux besoins en terme de santé et répondre aux besoins de solidarité. Là aussi, chacune des 6 actions ont été analysés, avec des propositions concrètes.

Conclusion :

Il est essentiel de continuer dans la lancée : approfondir l’évaluation qualitative des actions réalisées ou en cours (tant que faire ce peut) et apprécier la pertinence du diagnostic des actions non engagées. Cela permettra d’atteindre, à terme des objectifs réalistes. Il conviendra de travailler sur les 8 autres engagements.

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire